Dexia : solde son aventure turque

  • A
  • A
Dexia : solde son aventure turque
Partagez sur :

C'est la banque russe Sberbank qui en fait l'acquisition, pour environ 2,82 milliards d'euros...

La cession de la filiale turque de Dexia a été scellée ce vendredi. C'est la banque russe Sberbank qui en fait l'acquisition, pour environ 2,82 milliards d'euros. Le périmètre comprend les filiales en Turquie, en Autriche et en Russie. Le prix correspond à la conversion en euros de 6,469 milliards de livre turques, tandis que les fonds propres hors minoritaires atteignaient 4,63 milliards de livres turques à la clôture. Il sera ajusté lors de la finalisation de la transaction afin de prendre en compte l'évolution de l'actif net de Denizbank, calculé selon les normes IFRS, entre le 31 décembre 2011 et la date de finalisation. Dans l'hypothèse d'une finalisation au quatrième trimestre 2012, le montant total de la transaction pourrait atteindre jusqu'à 7,089 milliards de livres turques, soit approximativement 3,091 milliards d'euros au taux de change actuel. L'opération nécessite l'aval des autorités réglementaires et de la Commission européenne. Dexia présentera le détail des impacts de cette cession sur ses états financiers et ses ratios règlementaires à la clôture de la transaction. "La vente de Denizbank constitue une étape majeure du plan de résolution ordonnée engagé en octobre 2011", commente l'établissement. Pierre Mariani, l'administrateur délégué de la banque en difficultés, a confirmé les indications précédemment fournies selon lesquelles l'opération devrait peser à hauteur de 700 millions d'euros dans les comptes consolidés.