Devises : Pierre Moscovici s'inquiète de la force de l'euro

  • A
  • A
Devises : Pierre Moscovici s'inquiète de la force de l'euro
Partagez sur :

Alors que la devise européenne souffle un peu après son récent rally...

La devise européenne souffle un peu ce lundi matin après son récent "rally", s'établissant à 1,3560 pour 1 dollar. Hier, le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, s'est inquiété pour la première fois de la vigueur de l'Euro... Interviewé sur 'France 2', il a estimé que ce dernier était "fort, peut-être d'ailleurs trop fort à certains égards", en référence aux difficultés rencontrées par les entreprises exportatrices de la zone Euro. La semaine dernière, le patron de LVMH, Bernard Arnault, avait lui aussi jugé qu'une guerre des changes entraînant une hausse de l'Euro représentait le principal risque pour les résultats du géant du luxe en 2013. Les économistes estiment pour leur part que l'Euro, qui a rebondi depuis l'été dernier de près de 12% face au Dollar et de plus de 30% face au Yen, venait à progresser au-delà de 1,40 Dollar, la situation deviendrait critique pour l'industrie française et européenne... Politique agressive de baisse du Yen Depuis la mi-novembre, le Japon a déstabilisé le marché international des changes en menant une politique agressive de baisse du Yen afin de favoriser ses exportations. La chancelière allemande Angela Merkel s'en est elle aussi inquiétée en janvier à l'occasion du forum économique mondial de Davos, estimant que le sujet devrait être abordé lors de la prochaine réunion des ministres des Finances du G20, prévue les 15 et 16 février à Moscou... Dès cette semaine, le président de la BCE, Mario Draghi, aura l'occasion de clarifier la position de la Banque centrale, qui tient jeudi une réunion de son comité monétaire. Le consensus de marché s'attend toutefois à ce que la BCE maintienne son principal taux directeur à 0,75%, contrastant avec la politique de taux zéro menée par les Etats-Unis et le Japon...