Devedjian déconseille le vote de la "règle d'or" au Congrès

  • A
  • A
Devedjian déconseille le vote de la "règle d'or" au Congrès
Partagez sur :

Le conseiller général des Hauts-de-Seine estime qu'il n'est pas utile de pousser Nicolas Sarkozy à un "suicide politique"...

Patrick Devedjian estime ce vendredi dans un entretien au 'Monde' que la convocation du Congrès, c'est à dire de tous les parlementaires, pour adopter la règle d'or, correspondrait à un "suicide politique" pour Nicolas Sarkozy. "Un Congrès comporterait un grand risque au regard des marchés financiers et pourrait transformer l'avantage politique d'avoir mis les socialistes face à leurs contradictions en inconvénient majeur", affirme l'ancien ministre de la Relance. "Il n'est pas nécessaire de le (Nicolas Sarkozy) pousser au suicide politique. Le gouvernement peut décider tout de suite de s'appliquer la 'règle d'or', sans passer par le Congrès", juge-t-il. Pour être inscrite dans la Constitution, cette "règle d'or" doit recueillir les trois cinquièmes des voix des parlementaires réunis en Congrès à Versailles. Le projet doit donc être soutenu par une partie de l'opposition... Mais les socialistes n'ont de cesse de répéter leur hostilité à son égard. "Si, après cette proclamation que la France ne veut pas réduire son endettement, s'ensuit une dégradation de la note de la France, qui sera accusé d'avoir provoqué cet événement? Le président", conclut le conseil général des Hauts-de-Seine.