Destructions et créations d'emplois : le bilan 2013 par région

  • A
  • A
Destructions et créations d'emplois : le bilan 2013 par région
Partagez sur :

Une étude a dressé le palmarès 2013.

Avec 53.614 créations d'emplois (-18% sur un an) et 68.458 destructions de postes en 2013, la France "s'est installée dans la crise", souligne une étude menée par les cabinets de conseils Kurt Salmon / France Industrie & Emploi et mise en ligne sur le site de 'La Tribune.fr'. Les régions créatrices d'emplois Du côté des créations, l'étude a recensé les régions "gagnantes". Sans surprise, l'Ile-de-France, qui concentre la présence de sièges sociaux arrive en tête avec 24.535 postes crées, soit 45,7% du total. La région Midi-Pyrénées gagne 6 places et prend la deuxième place (3.225; 6%) grâce au dynamisme de l'industrie aéronautique. "Les commandes se traduisent par de fortes créations d'emplois, aussi bien parmi les ensembliers (Airbus, Dassault) que chez les sous-traitants (Safran, Figeac)", souligne l'étude. Les Pays de la Loire se classent en troisième position (2.922; 5,4%), là encore grâce à l'aéronautique mais également à l'Education nationale (projet de recrutements d'enseignants). Les régions Rhône-Alpes et Bretagne complètent le 'top 5'. Par département, Paris arrive là encore en tête (16.288 créations) devant les Hauts-de-Seine (5.655) et la Haute-Garonne (2.476). Les régions industrielles affectées Du côté des destructions d'emplois, leur nombre demeure élevé mais s'inscrit toutefois en repli de 31% par rapport à l'année précédente. L'Ile de France, la Bretagne et  les Pays de La Loire sont les trois régions - également - les plus concernées avec respectivement 9.141, 5.324 et 4.026 postes perdus. L'étude souligne cependant que la région centre est celle qui subit la plus forte hausse du nombre d'emplois détruits. Elle passe de la 15ème à la 6ème place. En cause : les nombreuses restructurations et la situation difficile de plusieurs sous-traitants, très présents dans le secteur. Enfin, rapporté à la population active, les bassins industriels sont ceux qui ont perdu le plus d'emplois (Champagne-Ardenne, Bretagne, Haute Normandie, Picardie, Franche-Comté).