Déserts médicaux : un complément de revenu versé en cas d'installation

  • A
  • A
Déserts médicaux : un complément de revenu versé en cas d'installation
Partagez sur :

Un décret paru au Journal Officiel prévoit une série de mesures visant à inciter les jeunes médecins à s'installer dans les zones où l'offre de soins est insuffisante.

Encourager les jeunes médecins à s'installer dans les déserts médicaux : C'est le but d'un décret paru ce jeudi au journal officiel et s'adressant aux praticiens "spécialistes en médecine générale, non installés ou installés depuis moins d'un an en cabinet libéral". Les mesures entreront en vigueur dès demain. La ministre de la Santé, Marisol Touraine les avait dévoilé en décembre dernier. Incitation financière Pour encourager les médecins à venir s'installer dans les zones où l'offre de soins est insuffisante, le décret prévoit le versement d'une "rémunération complémentaire" aux revenus tirés des activités de soins. Le but est de garantir un revenu net mensuel de 3.640 euros, souligne le ministère de la Santé. Autre avantage pour les médecins intéressés : "un complément de rémunération forfaitisé sera versé pendant trois mois en cas d'arrêt maladie ou pendant toute la durée d'un congé de maternité", ajoute le ministère. Marisol Touraine vise la signature de 200 contrats de ce type cette année. Recruter les élèves Avec ce nouveau texte, le gouvernement souhaite également aller chercher directement les étudiants en médecine pour les installer dans les "déserts médicaux". Il propose une allocation mensuelle de 1.200 euros bruts pendant toute la durée de leurs études. Selon un rapport du Sénat, en 2010, la densité par département de médecins généralistes variait du simple au double selon les régions, et de presque 1 à 8 pour les médecins spécialistes.