Des sidérurgistes de Florange s'enchaînent devant Matignon

  • A
  • A
Des sidérurgistes de Florange s'enchaînent devant Matignon
Partagez sur :

Ils voulaient dénoncer l'accord passé fin 2012 entre legouvernement et ArcelorMittal...

Certains sidérurgistes de Florange veulent toujours croire à une nationalisation de leur site de production... Huit militants se sont enchaînés ce mercredi matin à une grille de Matignon. Ils dénonçaient l'accord passé fin 2012 entre le gouvernement et le propriétaire du site, ArcelorMittal. Ils ont ensuite été repoussés par les forces de l'ordre. Fumigènes Les sidérurgistes sont arrivés sur place aux alentours de 7 heures du matin. Ils ont allumé deux fumigènes, aux cris de "On ne lâche rien", d'après le service de presse du Premier ministre, contacté par l'agence Reuters. Ces militants souhaitent remettre à François Hollande une pétition demandant donc la nationalisation du site sidérurgique. Aucune violence "Il n'y a eu aucune violence, aucun coup porté", a assuré Matignon."Il n'y avait eu aucune demande d'audience ou de rendez-vous de la part des salariés. S'enchaîner à une grille n'est pas une manière de demander un rendez-vous", selon les services de jean-Marc Ayrault.