Des producteurs cassent des milliers d'oeufs en Bretagne

  • A
  • A
Des producteurs cassent des milliers d'oeufs en Bretagne
Partagez sur :

Pour protester contre la faiblesse des cours...

Ils sont déterminés à répéter la même opération toutes les nuits, pour attirer l'attention du gouvernement sur la hausse des cours... Des producteurs réunis devant le centre des impôts de Carhaix, dans le Finistère, ont cassé 100.000 oeufs dans la nuit de mercredi à jeudi. La veille, ils avaient mené une action similaire dans les Côtes d'Armor. En cause selon eux : les investissements consentis en application d'une directive européenne sur le bien-être des pondeuses, entrée en vigueur en janvier 2012. Le texte a obligé les producteurs à adapter leurs installations. Ainsi, les animaux doivent bénéficier de cages de 750 cm2 chacun, "pour nidifier, gratter le sol et se percher, et équipés "d'un nid, d'une litière, de perchoirs et d'un dispositif de raccourcissement des griffes". Or, la faiblesse des cours ne leur permet pas de couvrir ces dépenses. Baisse de 5% de la production "Pour une durée d'au moins six mois, les intervenants du Grand Ouest ont décidé de réduire de 5% leur cheptel en place pour adapter l'offre à la demande du marché", explique 'Le Télégramme', qui précise que cette opération se traduira notamment par des abattages anticipés de pondeuses. "Ce coup de frein est destiné à mettre fin à une surproduction qui serait en France de l'ordre de 5 à 8% par rapport aux besoins du marché. En Europe, il y aurait 15 millions de pondeuses de trop", précise le quotidien. Les producteurs souhaitent que l'action en faveur d'une baisse de 5% de la production s'applique au niveau national, et demandent à l'Etat de l'aide, via la mise à disposition par d'un endroit pour détruire ces oeufs. En l'absence de réponse à ces demandes, ils promettent de multiplier leurs actions.