Derrière la provocation, le business rentable de Dieudonné

  • A
  • A
Derrière la provocation, le business rentable de Dieudonné
Partagez sur :

Présenté comme le symbole de l'anti-système, l'humoriste n'en a pourtant pas oublié le sens des affaires...

Au centre de l'actualité depuis plusieurs jours, Dieudonné se présente comme le symbole de l'anti-système. Il n'en a pourtant pas oublié le sens des affaires. Un rapide coup d'oeil au registre de commerce le prouve. Dans la galaxie Dieudonné se trouve notamment "Les productions de la plume", sa société de production... gérée par son épouse Noémie Montagne. Comme l'indiquent les comptes publiés, cette entreprise créée en 2009 et spécialisée dans les arts du spectacle vivant a réalisé sur son exercice 2012 un chiffre d'affaires de plus de 1,8 million d'euros, en hausse de 35% par rapport à 2011. L'affaire qui revendique un effectif moyen de 11 personnes est de surcroît rentable puisqu'elle a dégagé un résultat net de 230.300 euros, en progression de 61% et qui sous-tend une marge nette de 12,75%. Affichant un bilan plutôt sain, cette société dispose ainsi d'une trésorerie de plus de 300.000 euros, qui n'a cessé de croître depuis les 96.000 euros affichés en 2010. "E-quenelle" L'épouse gère aussi une autre société. Baptisée "E-quenelle", du nom du geste controversé régulièrement effectué par l'humoriste, cette entreprise immatriculée en 2012 est classée dans le secteur du conseil en relations publiques et de la communication. Si son chiffre d'affaires est plus modeste (88.100 euros), elle s'avère également rentable puisque son premier exercice s'est soldé par un bénéfice de 18.100 euros (plus de 20% de marge nette). Notons enfin que la SARL "les productions de la plume" a déposé l'an dernier à l'INPI la marque "quenelle" dans les classes 32 (bières, jus de fruits...) et 33 (boissons alcoolisées). La société est également propriétaire depuis 2013 de la marque "Quenelle +" pour les activités du secteur de la communication (classe 38). Pour l'humoriste, la quenelle semble donc bel et bien être devenue un vrai business.