Déjà des plaintes contre plusieurs pharmacies en ligne illégales

  • A
  • A
Déjà des plaintes contre plusieurs pharmacies en ligne illégales
Partagez sur :

Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens a porté plainte contre onze sites internet basés à l'étranger...

C'est un phénomène que redoutaient les opposants au lancement des pharmacies en ligne en France... Alors que l'arrêté relatif à la vente sur internet de certains médicaments est entré en vigueur le 12 juillet, l'Ordre national des pharmaciens a porté plainte contre onze sites "n'ayant pas obtenu la moindre autorisation pour exercer leur commerce", révèle 'Le Parisien'. Tromper le consommateur L'arrêté stipule qu'environ 4.000 médicaments peuvent désormais être proposés sur la Toile, mais aussi que seuls les sites adossés à des pharmacies physiques ont le droit de les vendre. Ce qui n'est pas le cas pour les sites suspects, qui sont belges ou russes. Pourtant, ils ressemblent à des plateformes françaises : "la langue, les couleurs utilisées, souvent tricolores, les logos, les noms de domaine choisis... Tout est mis en oeuvre pour abuser et tromper le consommateur", écrit 'Le Parisien'. La liste des fraudeurs a été transmise à l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAEPS). 50% de contrefaçons Selon 'Le Parisien', 44 "e-pharmacies" sont autorisées à ce jour à vendre sur Internet. Les opposants à cette nouveauté avaient mis en avant le risque de contrefaçon. D'après les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, plus de 50% des médicaments achetés sur des sites Internet sont des faux.