Déficits : J.C Cambadélis dénonce "la vision comptable" de la Cour des comptes

  • A
  • A
Déficits : J.C Cambadélis dénonce "la vision comptable" de la Cour des comptes
Partagez sur :

Le premier secrétaire du Parti socialiste estime que les recommandations des Sages sont déconnectées de la réalité.

La Cour des comptes - qui a publié mardi son rapport sur l'Etat des comptes publics en France - a "une vision partielle et partiale de l'Etat du pays", fustige le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis dans un billet publié sur son blog. Selon lui, elle "s'évertue à promouvoir des mesures dogmatiques, austéritaires et punitives déconnectées de la réalité et des besoins de notre pays". "Vision comptable" Doutant de la faisabilité des objectifs de réduction de déficit fixés par la France pour les années à venir, les Sages de la rue Cambon préconisent notamment à l'exécutif de supprimer 30.000 postes de fonctionnaires par an, en priorité dans les collectivités locales et les hôpitaux. Elle recommande également de maintenir le gel du point d'indice des fonctionnaires jusqu'en 2017 et d'établir un état des lieux sur la durée effective de travail. "Ce n'est pas en s'enfermant dans une vision comptable et mécanique de l'évolution de la fonction publique qu'il nous sera possible de moderniser l'Etat, d'améliorer les services publics", fait valoir le patron du Parti socialiste. Jean-Christophe Cambadelis regrette par ailleurs que les conclusions tirées par la Cour des comptes ne tiennent pas compte de la mise en oeuvre de la réforme territoriale.