Dans quels pays fait-il bon de monter son affaire ?

  • A
  • A
Dans quels pays fait-il bon de monter son affaire ?
Partagez sur :

La Banque mondiale établi chaque année un classement des économies dont les règlementations sont favorables au cadre des affaires

C'est à Singapour qu'il est le plus aisé de faire des affaires... Chaque année, la Banque mondiale réalise un classement intitulé "Doing Business" comparant le cadre réglementaire imposé aux petites et moyennes entreprises de 189 pays différents. La France se classe 38ème Dans le 'top 10' des économies dont les règlementations sont favorables au cadre des affaires, on retrouve la Région Administrative Spéciale de Hong Kong (Chine), la Nouvelle Zélande, les Etats-Unis d'Amérique, le Danemark, la Malaisie, la République de Corée, la Géorgie, la Norvège et enfin le Royaume Uni. La France se place 38ème La France se positionne au 38ème rang dans ce classement 2014 (- 3 places), derrière notamment le Rwanda, la Macédoine ou encore le Chili. L'Hexagone est particulièrement mal placé sur le critère "transfert de propriété" - procédures, durée, co�"ts -  se classant au 149ème rang. En ce qui concerne l'octroi du permis de construire, le pays a perdu 18 places par rapport à l'an dernier pour se situer à la 92ème place. Enfin, sur la facilité de créer une entreprise, la France recule nettement (-12 places au 41ème rang). Créer une entreprise, le parcours du combattant "En moyenne à l'échelle mondiale, il faut compter 7 procédures, 25 jours et des co�"ts représentant 32 % du revenu par habitant pour créer une entreprise", souligne le rapport de la Banque mondiale. "A cela il faut rajouter la durée moyenne des délais au niveau mondial et tous les efforts que la nouvelle entreprise devra fournir pour réaliser toutes les autres transactions (dont le paiement des impôts)", ajoute-t-elle. D'où la nécessité de réduire le co�"t et la complexité des procédures administratives, rappelle l'institution. La Banque mondiale félicite cependant les efforts réalisés par l'ensemble des Etats et plus particulièrement par les économies à faible revenu.