Daimler reconnu coupable de manipuler les prix en Chine

  • A
  • A
Daimler reconnu coupable de manipuler les prix en Chine
Partagez sur :

Les autorités lui reprochent d'avoir abusé de sa position de leader sur le marché.

Daimler aurait été reconnu coupable de manipulation de prix dans ses services après-vente, selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle citée par Reuters.  Les organismes de réglementation qui ont mené l'enquête, auraient mis en lumière les pratiques anti-concurrentielles du constructeur automobile allemand. Abus de position dominante "C'est un cas typique de monopole vertical dans lequel le constructeur utilise sa position de leader afin de contrôler les prix de ses pièces de rechange, des services de réparation et d'entretien sur les marchés en aval," a expliqué Zhou Gao, chef de l'enquête anti-trust au bureau Jiangsu à l'agence Chine Nouvelle, d'après les propos rapportés par Reuters. Les autorités chinoises tentent de faire appliquer la législation sur les monopoles datant de 2008. Elles ont mis sous surveillance plusieurs secteurs, allant de l'industrie du lait en poudre aux groupes technologiques.