Croissance : pour l'opposition, la crédibilité de François Hollande "s'effondre"

  • A
  • A
Croissance : pour l'opposition, la crédibilité de François Hollande "s'effondre"
Partagez sur :

Le PIB a été nul sur la période avril-juin, comme au premier trimestre.

Les réactions ne se sont pas faites attendre du côté de l'opposition, suite à la publication des mauvais chiffres de la croissance française pour le deuxième trimestre. Depuis le début de l'année, l'activité stagne, ce qui a poussé le ministre des Finances, Michel Sapin, à diviser sa prévision de croissance par deux pour 2014, à seulement +0,5%. "Déni du gouvernement" "Avec ses engagements non tenus sur la croissance, François Hollande a discrédité la parole publique et le principe de responsabilité", déplore le député UMP Christian Estrosi sur son compte Twitter. "La crédibilité politique de François Hollande et de Manuel Valls vient de s'effondrer tel un château de cartes", estime pour sa part le secrétaire général par intérim du parti, Luc Chatel. "Depuis deux ans, ce gouvernement accumule les échecs (...) le 14 juillet dernier, François Hollande annonçait encore la reprise (...) il y a un déni du gouvernement", a renchéri Laurent Wauquiez sur RTL. Il a par ailleurs pointé du doigt "l'asphyxie de l'économie par les impôts", regrettant que Michel Sapin rejette la faute sur Bruxelles. Sapin réclame une autre politique européenne Dans un entretien accordé au 'Monde', le ministre des Finances reconnaît que les causes de cette faible croissance sont "proprement françaises" mais estime que seule l'Europe peut y apporter une réponse. A ce titre, il réclame une réorientation de la politique communautaire, "adaptée à la situation exceptionnelle de faible croissance et de faible inflation que la zone euro tout entière connaît".