Crédit Agricole très exposé à la Grèce, plonge en Bourse

  • A
  • A
Crédit Agricole très exposé à la Grèce, plonge en Bourse
Partagez sur :

Si le secteur bancaire dans son ensemble est touché, la banque verte est la première victime à cause de sa forte exposition à la Grèce...

Le secteur bancaire réagit logiquement aux élections présidentielles en France, mais surtout en Grèce... A Athènes, les électeurs durement touchés par la récession et l'austérité, ont exprimé leur ras-le-bol dimanche, en sanctionnant dans les urnes les deux grands partis, à savoir la Nouvelle démocratie (ND, droite) et le Parti socialiste (Pasok). Ils ont ainsi permis une entrée par la grande porte à la gauche radicale au risque de relancer la crise de la dette et les interrogations sur le maintien de leur pays dans la zone euro. A Paris, François Hollande prévoit de réformer le système bancaire pour protéger les dépôts des clients et rendre les activités de marché moins risquées. Il envisage notamment la séparation des activités de dépôts et de marchés des banques. Le candidat socialiste avant surtout désigné "la finance comme adversaire" au cours de sa campagne. Crédit Agricole, très exposée à la Grèce en raison de sa filiale locale Emporiki plombée par les pertes, chute de près de 5,9% à 3,4 euros. BNP Paribas et Société Générale limitent leurs pertes après avoir chuté de plus de 3% en matinée, la première reculant de seulement 0,8% à 28,75 euros alors que la second perd 1,3% à 17,06 euros.