Coup de frein sur la croissance espagnole au troisième trimestre

  • A
  • A
Coup de frein sur la croissance espagnole au troisième trimestre
Partagez sur :

... après avoir progressé de 0,2% au deuxième trimestre...

Le PIB espagnol est resté inchangé au troisième trimestre, conformément à ce que prévoyaient en moyenne les économistes, après avoir progressé de 0,2% au second trimestre, d'après une première estimation de l'Office national de la statistique. Sur un an, il croît de 0,8% contre +0,7% anticipé par les économistes. "Comme au second trimestre, la demande extérieure contribue à la croissance économique du pays compensant l'apport négatif de la demande intérieure", souligne l'institut national de la statistique. Les mesures sévères d'austérité engagées par le gouvernement socialiste de Jose Luis Rodriguez Zapatero pour maîtriser les comptes publics et éviter de devoir se tourner vers l'aide internationale ont largement contribué à l'atonie de la croissance. L'Espagne se retrouve ainsi au bord de la récession, avec en plus un contexte de baisse de rentrées fiscales en raison notamment d'un taux de chômage ayant dépassé les 20%... D'après les dernières prévisions publiées jeudi par la Commission européenne, le PIB espagnol devrait croître d'environ 0,7% en 2011 et 2012 puis légèrement accélérer en 2013. Les exportations nettes devraient encore soutenir la croissance, avec une demande intérieure qui restera faible avant de se reprendre en 2013. Mais rappelle Bruxelles, les élections générales devant se tenir le 20 novembre prochain, le budget 2012 n'a pas encore été adopté...