Contre toute attente, la BCE abaisse ses taux directeurs

  • A
  • A
Contre toute attente, la BCE abaisse ses taux directeurs
Partagez sur :

Le président de la BCE assure cependant que la décision est conforme à la communication de l'institution.

La Banque Centrale Européenne a pris beaucoup de monde à contrepied cet après-midi en abaissant son principal taux directeur de 0,50% à 0,25%. Seuls trois économistes sur 70 interrogés par Bloomberg avaient prédit cette décision, qui va faire couler beaucoup d'encre alors que les taux directeur européens atteignent un nouveau plancher historique. Baisse des autres taux Le Conseil des gouverneurs de la BCE a également abaissé de 25 points de base le taux d'intérêt de la facilité de prêt marginal, en le ramenant de 1% à 0,75%. Le taux d'intérêt de la facilité de dépôt demeure inchangé, à 0%. Les opérations principales de refinancement sont exécutées par voie d'appels d'offres chaque semaine. Le taux correspond au co�"t de l'argent pour la banque qui se finance. La facilité de prêt marginal permet par ailleurs aux établissements d'obtenir des liquidités à 24h00. Enfin, la facilité de dépôt permet aux banques de placer leurs réserves excédentaires. Décision conforme à la communication de la BCE Ces décisions correspondent à notre communication anticipée de juillet 2013, étant données les toutes dernières indications des pressions sous-jacentes sur les prix à la baisse dans la zone euro à moyen terme, a indiqué le président de la BCE, Mario Draghi en ajoutant que la dynamique monétaire et plus particulièrement de crédit reste atone. Simultanément, les anticipations inflationnistes pour la zone euro à moyen long terme continuent d'être bien ancrées selon notre objectif de maintien des taux d'inflation inférieurs à mais proches de 2%, a-t-il ajouté, conformément à la formule consacrée. Mario Draghi anticipe une période de faible inflation prolongée, suivie d'un mouvement progressif à la hausse vers des taux d'inflation inférieurs à mais proches de 2% par la suite. En conséquence, notre politique monétaire demeurera accommodante autant que nécessaire. Elle continuera donc de prêter main-forte à la reprise économique progressive reflétée dans les indicateurs de confiance disponibles jusqu'en octobre, selon les déclarations du patron de la banque centrale. Politique de long terme Par ailleurs, le conseil des gouverneurs a réexaminé, après la baisse des taux, les communications anticipées décidées en juillet et a confirmé s'attendre à ce que les taux directeurs de la BCE soient maintenus au niveau actuel ou à un niveau inférieur pour une période de temps prolongée. Nous sommes prêts à envisager tous les instruments disponibles et dans ce contexte nous avons décidé aujourd'hui de poursuivre les opérations principales de refinancement à taux fixe et allocation pleine pour aussi longtemps que nécessaire et en tout cas au moins jusqu'à la fin de la 6ème période de constitution, en 2015, plus précisément le 7 juillet 2015, a également fait savoir Mario Draghi. La BCE indique en outre que cette procédure restera en place pour les opérations de refinancement à condition spéciale de l'Eurosystème ayant une maturité d'une période de constitution, et qui vont se poursuivre autant que nécessaire et au moins jusqu'à la fin du 2ème trimestre de 2015. La banque centrale a aussi décidé de prolonger les LTRO 3 mois jusqu'à la fin du 2ème trimestre 2015.