Confidentialité : les autorités européennes prêtes à sanctionner durement Google ?

  • A
  • A
Confidentialité : les autorités européennes prêtes à sanctionner durement Google ?
Partagez sur :

Les Cnil européennes réclament depuis plus d'un an un changement des nouvelles règles de confidentialité du géant de l'internet...Sans succès.

Les Cnil européennes auraient décidé de frapper un grand coup face à Google... Elles songeraient à durcir les sanctions à l'égard du géant du web s'il ne revient pas sur sa politique de confidentialité, croient savoir 'Les Echos' datés du mardi 17 septembre. Les règles de confidentialité suscitent l'inquiétude Petit rappel des faits : depuis plus d'un an, les autorités européennes passent les nouvelles règles de confidentialité de la firme de Moutain View au crible. Google en a fusionné une soixantaine en une seule. Elle s'applique désormais à la plupart de ses services, dont le site de partage de vidéos YouTube, la messagerie Gmail ou encore son réseau social Google Plus. Pour la Cnil, "ces nouvelles règles ne permettent pas à l'utilisateur de connaître l'utilisation qui peut être faite de ses données et de la maîtriser". Multiplier le montant de l'amende par le nombre d'utilisateurs ? Face au statut quo de Google, la France l'a mis en demeure en juin dernier, alors que dans le même temps, plusieurs pays européens ont engagé des procédures de répression. Conscientes de la faiblesse de leurs moyens - 150.000 euros d'amende au maximum en France, 1 million en Espagne, rappelle le quotidien économique - les différentes autorités réfléchiraient donc désormais à "infliger cette sanction par infraction constatée". Cela reviendrait à multiplier l'amende par le nombre d'utilisateurs de Google. Bruxelles proposerait toutefois de limiter le montant de la sanction à 2% du chiffre d'affaires de la firme de Mountain View, toujours selon 'Les Echos'. La mesure doit être discutée la semaine prochaine...