Conférence sociale : la CGT et FO menacent toujours de claquer la porte

  • A
  • A
Conférence sociale : la CGT et FO menacent toujours de claquer la porte
Partagez sur :

Ce matin, Jean-Claude Mailly, leader de Force Ouvrière a prévenu que l'organisation pourrait décider de ne pas être présente demain.

La conférence sociale s'ouvre sous haute tension ce lundi, alors que les organisations syndicales ont fait savoir en fin de semaine dernière qu'elles pourraient quitter la table des discussions si elles n'obtenaient pas de réponse à leurs questions. "On va décider ce matin si nous participons aux tables rondes de demain (...) on peut toujours décider de ne pas y aller", a expliqué ce lundi matin sur I-Télé, le leader de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, taclant au passage Manuel Valls. "Je ne suis pas comme le premier ministre, je ne décide pas seul"... La CGT en soutien En fin de semaine dernière, rappelons que la CGT a elle aussi menacé de ne pas participer à l'évènement. "Notre participation sera proportionnelle à la réponse de François Hollande sur la question du dialogue social (...) nous déciderons lundi matin de notre présence", avait déclaré le leader de l'organisation, Thierry Lepaon sur France Info. Les organisations reprochent à Manuel Valls ne pas avoir respecté les règles du dialogue social en repoussant la mise en oeuvre de certaines mesures, à la demande du patronat. En outre, le Premier ministre a annoncé l'entrée en vigueur complète du compte-pénibilité pour 2016 au lieu de 2015, initialement prévu.