Compétitivité : relever le plafond du livret A, "contre-productif" pour la Fédération bancaire

  • A
  • A
Compétitivité : relever le plafond du livret A, "contre-productif" pour la Fédération bancaire
Partagez sur :

Jean-Paul Chifflet, nouveau président de la Fbf estime que cela va engendrer une fuite d'investissements pour les PME.

Le relèvement du plafond du livret A est une mesure "contre-productive" pour l'économie française et la compétitivité des entreprises, a estimé ce jeudi matin le président de la Fédération bancaire française, Jean-Paul Chifflet. "Une perte de financement pour les PME" "Nous avons besoin de pouvoir apporter du financement à l'économie (...) Nous demandons de préserver les besoins", a-t-il expliqué au micro de RTL. Or, selon lui, le relèvement de 25% du plafond du livret A qui interviendra le 1er octobre prochain, afin de financer la construction de logements sociaux va priver les petites entreprises de financements. "Aujourd'hui, les dépôts permettant de financer le logement social sont suffisants. Faut-il rajouter des dépôts dans ce domaine là, pour l'enlever au financement des PME (...) ce dont elles ont grandement besoin aujourd'hui ?", s'est interrogé le directeur général de Crédit Agricole. Selon lui, le relèvement du plafond du livret A va au final, pénaliser l'économie réelle. Initialement, le gouvernement avait promis de doubler le plafond du livret A. Il s'est ensuite montré plus prudent en évoquant deux hausses de 25% d'ici la fin de l'année, puis l'application d'éventuels rehaussements au cours du quinquennat, "en fonction des besoins".