Commerzbank serait aussi en train de négocier un accord avec la justice américaine

  • A
  • A
Commerzbank serait aussi en train de négocier un accord avec la justice américaine
Partagez sur :

Comme BNP Paribas, il est reproché à Commerzbank d'avoir réalisé des transactions avec des pays frappés d'embargo.

Après BNP Paribas, Commerzbank serait à son tour dans le viseur de la justice américaine pour avoir réalisé des transactions avec des pays frappés d'embargo par les Etats-Unis, en particulier avec l'Iran et le Soudan. Selon le New-York Times qui cite des sources proches du dossier, l'établissement allemand pourrait parvenir à un accord à l'amiable avec les autorités fédérales dès cet été. Une pénalité de 500 millions de dollars Si les contours de l'accord sont encore flous, il devrait au moins inclure des pénalites s'élevant à 500 millions de dollars... Une goutte d'eau à côté des 8,9 milliards de dollars d'amendes dont a écopé BNP Paribas pour les mêmes faits. Rappelons par ailleurs que la banque française, qui a plaidé coupable des faits qui lui étaient reprochés, devra également suspendre pendant un an, à partir du 1er janvier 2015, des opérations de compensation en dollar, principalement liées à des financements sur les marchés du pétrole et du gaz. Selon des sources américaines interrogées la semaine dernière par Reuters, Deutshe Bank, premier établissement allemand, serait également visé par une enquête.