Comment le gouvernement compte économiser 50 milliards d'euros

  • A
  • A
Comment le gouvernement compte économiser 50 milliards d'euros
Partagez sur :

La Sécurité sociale qui devrait fournir les efforts les plus importants...

Les mesures destinées à réaliser les 50 milliards d'euros d'économies promis par le gouvernement d'ici 2017 seront dévoilées prochainement... Et c'est la Sécurité sociale qui devrait fournir les efforts les plus importants, à hauteur de 23 milliards d'euros, selon les données obtenues par 'Les Echos'. "Les réformes décidées en 2013 et début 2014 (retraites de base et complémentaires, famille, assurance-chômage) vont déjà permettre de faire des économies", écrit le quotidien, qui ne cite pas ses sources. S'ajouterait à cette enveloppe une réduction d'un milliard d'euros par an sur les dépenses de santé. Moins de recrutements Du côté de l'Etat, le tour de vis devrait représenter 17 milliards d'euros, avec là aussi des efforts conséquents pour ses quelque 550 opérateurs. "Les dépenses vont, a minima, continuer à être gelées en valeur (hors charge de la dette et pensions)". Côté ministères, un milliard d'euros d'économies devraient être réalisées sur le budget de l'emploi sur trois ans, "le secteur privé devant prendre le relais des contrats aidés", écrit le quotidien. Il prédit par ailleurs un gel du point d'indice des fonctionnaires en 2015 et en 2016. L'Education nationale pourrait participer à cet "effort" avec 10.000 à 15.000 postes en moins sur les 60.000 recrutements prévus sur la durée du mandat de François Hollande. Le gouvernement ne devrait pas baisser les allocations familiales, mais pourrait en revanche toucher le complément de mode de garde pour les enfants de moins de trois ans. Moins pour les collectivités Troisième axe : les collectivités territoriales, qui "devraient voir leurs dotations baisser de 10 milliards sur trois ans. En 2015, elles seront réduites d'au moins 3 milliards d'euros, au lieu de 1,5 milliard déjà acté. Et elles seront encore rabotées d'environ 3 milliards en 2016 et 2017", écrit le quotidien. Les mesures d'accompagnement devraient être proposées aux départements et autres régions.