Comment expliquer la chute de l'or ?

  • A
  • A
Comment expliquer la chute de l'or ?
Partagez sur :

Le risque systémique sur le système bancaire international est en recul, l'or n'est donc plus une alternative à un dépôt dans une banque

Bulle ou pas bulle ? Après la dégringolade du métal jaune hier, l'analyste Aurel estime qu'il est difficile de parler d'éclatement de la "bulle sur l'or". Celle-ci apparaît en effet lorsque le prix d'un actif financier s'écarte de sa valeur fondamentale mais l'or n'a pas de "valeur fondamentale". Néanmoins, plusieurs éléments peuvent justifier cette brutale correction, détaille le broker. L'or perd son statut de valeur refuge Tout d'abord, la perception que le risque inflationniste est faible dans le monde, notamment avec le repli des prix des matières premières (et énergétiques). Les investisseurs semblent acter que la relation politiques monétaires accommodantes inflation est loin d'être évidente. Les dernières annonces du Fed ou de la BoJ n'ont, d'ailleurs, eu qu'un faible impact sur les prix des matières premières. Il n'est ainsi pas nécessaire de rechercher une protection contre un risque d'inflation mondiale. Ensuite, le risque systémique sur le système bancaire international est en recul. Les banques américaines sont solides et bien capitalisées. L'Europe a fait d'importants efforts pour stabiliser son secteur bancaire. Le risque systémique ayant diminué, l'or n'est plus une alternative à un dépôt dans une banque. Chypre a par ailleurs annoncé sa volonté de vendre son stock d'or pour assainir ses finances publiques. Certains investisseurs ont vu dans cette décision une possibilité pour les pays européens de réduire leur endettement dans les prochains mois via des ventes massives d'or... En outre, une grande partie de l'or est détenue via des "ETF". Les ventes de métal peuvent donc être rapides et massives si les investisseurs ont le moindre doute sur l'orientation à venir de l'or. Ces dernières semaines, plusieurs fonds ont annoncé se désengager de la relique barbare, préférant des placements plus rentables, notamment des titres obligataires d'Etat. Depuis deux semaines, plusieurs brokers ont aussi révisé en forte baisse leurs objectifs sur le prix de l'or. Enfin, il ne faut pas oublier que l'or une matière première. La révision à la baisse de la croissance dans les pays émergents en ce début d'année, notamment en Chine et en Inde, pèse donc logiquement sur les perspectives de demande de métal jaune pour la joaillerie.