Collision TER / TGV : les causes de l'accident ne sont pas encore connues

  • A
  • A
Collision TER / TGV : les causes de l'accident ne sont pas encore connues
Partagez sur :

Le ministre chargé des Transports, Frédéric Cuvillier a commandé plusieurs enquêtes.

La collision qui a eu lieu jeudi entre un TGV et un TER, près de Lescar et Denguin (Pyrénées-Atlantiques), non loin de Pau, est un accident "grave et tout à fait extraordinaire" a déclaré ce vendredi matin sur Europe 1, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui souhaite que toute la lumière soit faite sur cet incident. D'après le dernier bilan, deux personnes sont toujours dans un état grave. Pour l'une d'entre-elles, le pronostic vital est engagé, a précisé Frédéric Cuvillier. Quelles causes ? "Il y a un certain nombre de pistes (...) des éléments techniques peuvent expliquer cet accident. Il y avait une maintenance sur la signalisation. Est-ce qu'il y a eu une erreur humaine ? technique ? concomitance entre les deux ? Les enquêtes permettront de le dire", a souligné Frédéric Cuvillier. La chaleur pourrait être un élément explicatif de la défaillance de signalisation, a reconnu le ministre, tout en précisant qu'aucune piste ne pouvait être écartée. Le déficit de maintenance déjà pointé du doigt "La priorité des priorités c'est la maintenance du réseau existant", a rappelé Frédéric Cuvillier. Il s'agit d'un nouveau coup dur pour la SNCF et Réseau Ferré de France, après l'accident de Brétigny-sur-Orge qui s'est produit il y a tout juste un an. Récemment, les experts désignés par la justice pour faire la lumière sur cette affaire ont pointé du doigt un déficit dans la qualité de maintenance