Claude Bartolone répond aux critiques de David Cameron contre la France

  • A
  • A
Claude Bartolone répond aux critiques de David Cameron contre la France
Partagez sur :

"Nous ne sommes pas le pays du marche ou crève. Nous sommes la France", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, en réponse aux attaques à peine voilées du dirigeant britannique...

Le Premier ministre britannique David Cameron a fait beaucoup de bruit le 1er janvier, avec une tribune publiée dans le 'Times', dans laquelle il dénonçait à mots voilés la politique de François Hollande. "Si vous doutez des effets désastreux que représenterait un retour des politiques économiques inspirées par les travaillistes, regardez les pays qui sont en train de suivre cette approche", écrivait-il notamment. Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a profité de ses voeux à la presse pour répondre aux piques de David Cameron mercredi. Il a notamment déclaré que les Français pouvaient être "fiers" de leur modèle, "n'en déplaise (...) au Premier ministre britannique qui critiquait la France il y a quelques jours". "Nous ne sommes pas le pays du marche ou crève" "Mettons tout cela sur le compte de la solitude insulaire et n'ayons pas la cruauté de rappeler à nos amis anglais que leur dette totale (publique et privée) représente 267,2% de leur PIB, c'est-à-dire 37 points de plus que notre propre dette (230,8 %)", a souligné le dirigeant socialiste. "Oui il y a un modèle anglo-saxon et non ce n'est pas le nôtre", a-t-il poursuivi. "Nous ne sommes pas le pays du chacun pour soi et Dieu pour tous. Nous ne sommes pas le pays du marche ou crève. Nous ne sommes pas le pays des mini-jobs et des services publics en lambeaux". "Nous sommes la France. Nous avons un modèle. Economique, social, environnemental, culturel, philosophique. Et nous n'entendons pas le bazarder", a ajouté Claude Bartolone.