Chute libre des ventes de PSA en 2012

  • A
  • A
Chute libre des ventes de PSA en 2012
Partagez sur :

La crise en zone euro a particulièrement affaibli le groupe....

Ce n'est pas une surprise : les ventes de Peugeot se sont effondrées en 2012, comme en attestent les résultats commerciaux publiés ce mercredi matin par la marque au lion... Une annonce déjà intégrée par les investisseurs, puisque le titre s'adjuge +0,7% à 6,25 euros, dans les premiers échanges, à la Bourse de Paris... Le groupe PSA a subi une baisse de 16,5% de ses ventes de véhicules et éléments détachés, à 2,965 millions d'unités. Sur les seuls véhicules montés, la contraction atteint -8,8% à 2,82 millions d'unités. La différence entre les deux chiffres provient notamment de l'arrêt des activités avec l'Iran. La part de véhicules montés vendus hors d'Europe représente 38% contre 33% en 2011. La crise de la zone euro pèse "La baisse des ventes du groupe reflète la crise qui frappe le marché automobile européen", explique le constructeur, dont l'activité a chuté de -13,3% en France, de -14,9% en Espagne et de -20,9% en Italie. En revanche, le marché russe a progressé de 10,1%, le marché chinois de 7,2% et l'Amérique du Sud de 5,6%, atténuant les déboires rencontrés sur le territoire du vieux continent. Le groupe confirme son objectif d'atteindre, dès 2015, 50% de ventes hors d'Europe. PSa mise sur l'innovation pour 2013 Le directeur général des marques, Frédéric Saint-Geours, s'attend à une année 2013 "encore difficile en Europe", mais estime que le constructeur dispose des véhicules"innovants et attractifs" pour y faire face."Le groupe pourra capitaliser sur le succès de la ligne DS, de la Peugeot 208, des véhicules HYbrid4 et sur la gamme européenne la plus performante sur le plan des émissions de CO2. Il s'appuiera aussi sur les lancements de 2013 : jamais le Groupe n'aura lancé autant de nouveaux modèles sur une même année", ajoute-t-il, puisque le groupe doit lancer 17 véhicules, dont 9 en Europe. Croissance attendue en Chine En ce qui concerne les prévisions, PSA redoute une contraction de 3 à 5% du marché automobile européen cette année, mais compte sur ses lancements et sa montée en gamme pour bien se comporter. En Chine, le groupe se dit "solidement positionné pour poursuivre sa progression dans un marché où la croissance restera soutenue en 2013", tandis qu'en Amérique latine, la croissance devrait faire son retour. En Russie, dans un marché en croissance de l'ordre de 5%, PSA va poursuivre sa stratégie de développement avec 4 lancements après 6 en 2012.