Christine Lagarde tempère les anticipations de baisse de taux en Europe

  • A
  • A
Christine Lagarde tempère les anticipations de baisse de taux en Europe
Partagez sur :

Alors que les marchés anticipent depuis plusieurs jours maintenant un geste de baisse des taux de la BCE cette semaine...

Les marchés anticipent depuis plusieurs jours maintenant un geste de baisse des taux de la BCE cette semaine... Mais la patronne du FMI, Christine Lagarde est venue tempérer l'ardeur des boursiers hier soir en estimant à la télévision américaine, que la Banque centrale européenne disposait certes d'une marge de manoeuvre lui permettant d'abaisser ses taux, mais que le Fonds monétaire international ne pensait pas qu'il s'agisse "de la meilleure politique à l'heure actuelle". Pour la directrice générale du FMI, tous les pays de la zone euro n'ont pas forcément besoin d'une baisse des taux : "Nous ne sommes pas certains qu'il s'agisse du meilleur canal à l'heure actuelle", a-t-elle déclaré sur CNBC. "L'Allemagne n'a pas besoin d'une baisse des taux d'intérêt, contrairement à l'Italie et l'Espagne" sachant qu'il est impossible de dissocier les effets "de ce genre d'instrument". "D'un autre côté, le programme de rachat d'actifs de la BCE est bien plus sélectif et peut être utilisé de manière bien plus judicieuse", a-t-elle encore ajouté... tendant une perche aux autorités monétaires européennes qui feront le point demain jeudi sur la marche à suivre. Concernant la situation des Etats-Unis, Christine Lagarde a insisté sur le risque de "perte de confiance" au niveau mondial "si la menace du mur budgétaire et du plafond de la dette n'est pas écartée"...