Christine Lagarde craint une "décennie perdue"

  • A
  • A
Christine Lagarde craint une "décennie perdue"
Partagez sur :

La patronne du FMI s'inquiète d'une "spirale" d'incertitude et d'instabilité

Christine Lagarde craint que le monde soit face à une "décennie perdue" si les gouvernements ne se coordonnent pas pour régler les crises actuelles. "Si nous n'agissons pas, et si nous n'agissons pas ensemble, nous pourrions entrer dans une spirale d'incertitude, d'instabilité financière et subir un effondrement de la demande mondiale", a déclaré ce matin la directrice générale du FMI, lors d'une conférence donnée à Pékin. "Au bout du compte, nous pourrions être confrontés à une décennie perdue, marquée par une croissance faible et un chômage élevé", a-t-elle pronostiqué, en insistant sur la nécessité de coordonner les efforts dans un monde où les économies sont de plus en plus interconnectées. Les propos de la patronne du FMI interviennent au moment où l'Europe espère obtenir une aide financière des pays émergents, à commencer par la Chine, pour renforcer son fonds de soutien aux pays les plus endettés de la zone Euro. Pour chasser "les nuages noirs qui s'accumulent au- dessus de la croissance mondiale", Christine Lagarde a notamment conseillé à la Chine d'encourager la consommation intérieure et de laisser sa monnaie, le Yuan, se renforcer. Quant aux pays développés, ils portent "une responsabilité spéciale" et se doivent de restaurer la confiance et à redresser leur croissance économique, a-t-elle encore estimé...