Christies' annule la vente de 85 tableaux de Miro

  • A
  • A
Christies' annule la vente de 85 tableaux de Miro
Partagez sur :

La mobilisation au Portugal a payé...

La maison Christie's avait évoqué une des "plus importantes collections de Miro jamais mise en vente". Mais elle a d�" annuler la vente, prévue mardi et mercredi à Londres, de 85 tableaux du peintre surréaliste catalan Joan Miro, pour une valeur estimée à 35 millions d'euros. Les démêlés avec la justice au Portugal, propriétaire des oeuvres, ont eu raison de cet événement. La collection est tombée dans l'escarcelle de l'Etat portugais en 2008 , avec la nationalisation de la banque BPN pendant la crise financière. Mais de nombreuses voix se sont élevées dans le pays ces dernières semaines pour protester contre ces enchères. Une pétition sur internet demandant le maintien au Portugal des oeuvres de l'artiste espagnol a recueilli plus de 9.200 signatures. Certains hommes politiques, dont des députés de l'opposition, avaient intenté un recours en justice qui atoutefois été rejeté. Dettes de la banque BPN "Compte tenu des incertitudes juridiques créées par le différend en cours, nous ne sommes pas à même de proposer ces oeuvres à la vente en toute sécurité", a déclaré Christie's quelques heures avant le début de l'adjudication. La justice portugaise a estimé que la vente ne pouvait être arrêtée tout en notant que le secrétaire d'Etat à la culture n'avait pas demandé les autorisations requises pour envoyer les peintures à Londres la semaine dernière. Les oeuvres sont mises en vente par la holding Parvalorem, missionnée pour réduire les dettes de la banque BPN sur les finances publiques. Le tableau le plus cher de la collection, "Femmes et oiseaux", réalisé en 1968, aurait pu rapporter entre 4,8 et 8,3 millions d'euros, selon les estimations.