Chômage : les trois quarts des Français ne croient pas en une baisse d'ici 2017

  • A
  • A
Chômage : les trois quarts des Français ne croient pas en une baisse d'ici 2017
Partagez sur :

Les données du mois de mai ont fait état d'une nouvelle hausse du nombre de demandeurs d'emplois inscrit en catégorie A.

Alors que le nombre de demandeurs d'emplois a enregistré une nouvelle hausse au mois de mai, 74% des Français ne croient pas en une baisse du chômage d'ici la fin du quinquennat de François Hollande, en 2017. C'est en tout cas ce que laissent entrevoir les résultats d'un sondage Tilder/LCI/OpinionWay paru jeudi. Communication cruciale Les auteurs de l'étude recommandent au gouvernement de trouver les bonnes justifications économiques pour contenir le mécontentement de la population, car, "l'année passée, les argumentaires venant étayer l'hypothèse d'une inversion de la courbe, en décalage avec la réalité  (...) ont contribué aux lourdes défaites infligées à la majorité socialiste lors des échéances municipales puis européennes du printemps dernier", rappellent-ils. Objectif : stabilisation en 2014 Le nouveau ministre du Travail, François Rebsamen n'a d'ailleurs pas repris l'engagement de son prédécesseur Michel Sapin. Ce dernier veut tenter de stabiliser en 2014 le taux de chômage en deçà des 10%, en France métropolitaine. Il s'est également donné pour objectif de ramener le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A, sous la barre des trois millions d'ici trois ans. En mai, il a atteint un nouveau plus haut, à 3.388.900. Le combat de François Rebsamen est loin d'être gagné, car selon l'Unedic, la hausse va se poursuivre au moins jusqu'en 2016.