Chômage : "les chiffres ne seront pas bons", prévient le gouvernement

  • A
  • A
Chômage : "les chiffres ne seront pas bons", prévient le gouvernement
Partagez sur :

Avec une croissance nulle, les créations d'emplois ne décollent pas.

Les mois se succèdent et se ressemblent. Les chiffres du chômage pour le mois de juillet dévoilés ce mercredi soir "ne peuvent pas être bons, ils seront négatifs", a prévenu mardi, le Premier ministre, Manuel Valls, quelques instants après avoir dévoilé son nouveau gouvernement. Pas d'emplois avec 0% de croissance Lundi, le ministre du Travail, François Rebsamen, avait déjà donné le ton. "Avec 0% de croissance il ne faut pas s'attendre à ce que le chômage baisse", avait-il déclaré sur Europe 1, ajoutant qu'il fallait entre 1,3% et 1,5% de croissance pour créer de l'emploi. Rappelons qu'au deuxième trimestre, la France a enregistré une croissance atone, comme au premier trimestre, conduisant le ministre des Finances, Michel Sapin à diviser par deux sa prévision de croissance pour cette année, à seulement 0,5%. Nouveau record en juin En juin, le nombre de demandeurs d'emplois avait battu un nouveau record. Le nombre d'inscrits en catégorie A avait progressé de 0,3% - + 4% sur un an - pour s'établir à 3.398.300 en France métropolitaine. Lors de son entrée en fonction, François Rebsamen s'est fixé pour objectif de ramener leur nombre sous la barre des trois millions d'ici la fin du quinquennat. Manuel Valls compte beaucoup sur les retombées du Pacte de responsabilité pour y parvenir.