Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi se replie en août !

  • A
  • A
Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi se replie en août !
Partagez sur :

Il s'agit d'une première depuis avril 2011

François Hollande avait prévenu le 16 septembre dernier être "prêt du but" sur le front de l'emploi. Comprendre : l'inversion de la courbe du chômage promise avant la fin de l'année est pour bientôt. Les chiffres du mois d'ao�"t publiés ce soir accréditent sa thèse. Pour la première fois depuis avril 2011, la tendance est à la baisse... Recul du nombre de demandeurs d'emploi Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans emploi) a reculé de 1,5%, après +0,2% en juillet, pour s'établir à 3,2 millions de personnes en France métropolitaine. Sur un an, la hausse a ralenti, à 7,3% contre 10% un mois plus tôt. Chez les moins de 25 ans, la tendance au repli se poursuit et s'accélère, "boostée" par le déploiement des contrats aidés, à -3,6% en ao�"t après -0,8% en juillet et -0,3% en juin pour la catégorie A. En revanche, le chômage des seniors se stabilise chez les seniors (+13,6% sur un an pour la catégorie A)... Montée en puissance des contrats subventionnés Selon le gouvernement, la mise en oeuvre de dizaines de milliers de contrats aidés, comme les emplois d'avenir, commence à porter ses fruits. D'ailleurs, il entend poursuivre sa lutte. Le budget 2014 prévoit la création de 150.000 emplois d'avenir, la signature de 100.000 contrats de génération et la consolidation de 340.000 emplois aidés non marchands. La droite dénonce cependant ce recours massif aux contrats subventionnés pour faire baisser le chômage. "Il y a derrière tout ça un plan caché qui consisterait, de manière artificielle, à faire baisser les statistiques du chômage en multipliant les contrats aidés dans le secteur public", avait déclaré en juin dernier le patron de l'UMP, Jean-François Copé dans l'émission Capital sur M6... Une tendance à confirmer La tendance devra cependant se poursuivre durablement pour faire baisse le chômage de façon significative. L'OCDE estime que son taux s'établira à 11,2% (11,6% en incluant les Dom) au 4e trimestre 2014, contre 10,7% au 2e trimestre 2013 (11,1% Dom compris). Le FMI table également sur une poursuite de la hausse du chômage. Si les chiffres sont "encourageants", le ministère reconnaît que "les résultats d'un mois ne font pas un retournement".