Chômage : Bruxelles verse 620 millions d'euros pour aider les jeunes Français

  • A
  • A
Chômage : Bruxelles verse 620 millions d'euros pour aider les jeunes Français
Partagez sur :

Ces fonds proviennent de l'initiative emploi des jeunes (IEJ), lancée en 2013 et dotée de trois milliards d'euros, et du Fonds social européen, qui y contribue à hauteur de trois milliards.

Doper l'emploi des jeunes. C'est l'objectif de Bruxelles, qui annonce mardi que la France va recevoir 620 millions d'euros de fonds européens. Objectif : mettre en oeuvre des initiatives pour lutter contre le chômage dans cette tranche d'âge particulièrement touchée. En France, Pôle emploi a annoncé pour le mois d'avril 534.300 demandeurs d'emploi dans la catégorie A, chez les moins de 25 ans. De quoi faire de la France le premier bénéficiaire de ce programme. Ces fonds proviennent de l'initiative emploi des jeunes (IEJ), lancée en 2013 et dotée de trois milliards d'euros, et du Fonds social européen, qui y contribue à hauteur de trois milliards. "�? l'heure actuelle, environ 5,6 millions de jeunes Européens sont sans emploi, dont 650.000 en France. Près d'un million de jeunes Français sont (...) sans emploi et ne suivent ni études ni formation", écrit la Commission européenne dans un communiqué. Le but de cette opération est donc "de garantir que tous les jeunes, jusqu'à l'âge de 25 ans, se voient proposer une offre d'emploi, d'études ou de formation de qualité, dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l'enseignement formel". Un million de jeunes concernés Treize régions françaises sont concernées : l'Aquitaine, l'Auvergne, le Centre, la Champagne-Ardenne, la Guadeloupe, la Guyane, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Martinique, le Nord-Pas de Calais, la Réunion, Mayotte et la Picardie. La France a aussi choisi d'allouer 10% de ses ressources IEJ à certaines parties de l'�?le de France, de la Provence-Alpes-Côte d'Azur et du Midi-Pyrénées. "Je félicite chaleureusement la France de recourir à la possibilité de lancer un programme pour l'emploi des jeunes avant tous les autres programmes devant être cofinancés par des fonds de l'UE pour la période 2014-2020. L'initiative pour l'emploi des jeunes profitera directement à environ un million de jeunes Français qui sont actuellement sans emploi et qui ne suivent ni études, ni formation", a déclaré László Andor, le commissaire chargé de l'emploi, des affaires sociales et de l'inclusion.