Chine : accélération de la croissance au troisième trimestre

  • A
  • A
Chine : accélération de la croissance au troisième trimestre
Partagez sur :

Le pays devrait atteindre son objectif annuel d'une croissance de +7,5%...

Le gouvernement chinois continue de piloter à vue son économie... Après son ralentissement du premier semestre, la croissance du PIB a rebondi au 3ème trimestre pour atteindre 7,8%, selon les statistiques officielles. Cette performance, qui rend plus crédible l'objectif officiel de 7,5% de croissance en 2013, a été rendue possible par une série de mesures de soutien économique prises depuis le printemps par Pékin, allant de la construction de nouvelles lignes de chemin de fer à des assouplissements fiscaux ciblés, notamment pour l'immobilier et les PME. Hausse de la production industrielle En septembre, la production industrielle a augmenté un peu plus que prévu, de 10,2%, alors que les analystes anticipaient 10,1%, tandis que les ventes au détail ont bondi de 13,3%, un chiffre cependant légèrement inférieur aux consensus de 13,5% mais néanmoins dynamique. Quant à l'investissement en actifs fixes (immobilier, infrastructures), il affiche une progression de 20,2% sur les neuf premiers mois de l'année (20,3% attendu), un rythme pratiquement inchangé par rapport à janvier-ao�"t (20,3%). Craintes d'un atterrissage brutal Au premier trimestre, le PIB de la Chine avait progressé de 7,7% (après 7,9% au T4 2012), puis de seulement 7,5% au deuxième trimestre, faisant alors craindre aux économistes un atterrissage brutal... Celui-ci semble donc désormais évité : sur les 9 premiers mois de l'année, la croissance atteint désormais 7,7%, et sauf accident, elle devrait rejoindre les 7,5% sur l'année, même en tenant compte d'un ralentissement probable au 4ème trimestre. Le Bureau national des statistiques s'est ainsi montré prudent ce matin dans son communiqué en évoquant des "signes de ralentissement de la croissance en septembre" et a reconnu que "le contexte international et national demeure incertain"... Des éléments qui pèsent sur la croissance La fragilité de la reprise mondiale et le co�"t des réformes structurelles entreprises en Chine devraient peser sur la croissance des prochains mois, estiment aussi les analystes financiers. Ils s'attendent notamment à ce que le gouvernement, qui s'est dit prêt à sacrifier une partie de la croissance pour mener à bien ses réformes structurelles, fasse ralentir la progression du crédit au 4ème trimestre et réduise l'ampleur de ses soutiens fiscaux...