Century 21 annonce un net ralentissement du marché immobilier en 2012

  • A
  • A
Century 21 annonce un net ralentissement du marché immobilier en 2012
Partagez sur :

Hausse des taux, durcissement des conditions d'octroi des prêts et suppression du PTZ+ vont peser...

Que ce soit en termes de prix ou de volumes de ventes, pour la première fois depuis la crise de 2008, le marché de l'immobilier a marqué le pas en 2011, d'après la note de conjoncture annuelle du Réseau d'agences immobilières Century 21. Côté prix, Century 21 observe au niveau national un recul de 2,2% entre le premier et le deuxième trimestre. Malgré tout, le réseau d'agences rappelle que le prix au mètre carré a encore battu des records historiques: il se situe désormais à 2690 euros en moyenne, pour la France entière (+5,5% sur 2011), avec de fortes disparités selon les régions. Paris a vu ses prix s'envoler de 12,6% et l'Ile de France dans son ensemble de +8,6%. Le recul limité des prix au second semestre, s'explique selon Century 21 par le fait que la province tire les prix vers le haut (cycle identique mais décalé par rapport à la capitale). Côté transactions, la fédération d'agences immobilières enregistre sur l'ensemble de l'année 2011, une baisse de 6,9% des volumes, dont -9,2% pour le marché des maisons et -5% pour le celui des appartements. "En Ile-de-France, la contraction de l'activité est encore plus prégnante (-12,9%)", peut-on lire dans la note de conjoncture. La forte hausse des prix immobiliers observée au sein de la Capitale - nouveau record à 8.360 euros en moyenne le mètre carré au troisième trimestre 2011, selon les notaires Ile-de-France - a en effet écarté une large part de la population de l'accès à la propriété. Alors que la part des employés/ ouvriers représentait encore 41,4% des acquéreurs en 2010, elle s'établit à seulement 38,9% au second semestre 2011. Un repli d'autant plus marqué à Paris et en Ile-de-France (respectivement -10,8% et -6%). "Ce sont les cadres moyens qui paient le plus lourd tribu", ajoute Century 21, leur part parmi les acquéreurs chutant de 6,7% sur l'année (-17,6% à Paris). Côté perspectives, Century 21 mise sur un net ralentissement en 2012, d'abord à cause de la hausse des taux d'intérêts. Lundi, l'Observatoire du logement/CSA a constaté une hausse de 7 points de base à 3,93% en moyenne au mois de décembre. La suppression du PTZ+ dès janvier 2012 ainsi que la réforme de la taxation des plus-values immobilières et le durcissement des critères d'octroi des prêts vont également peser sur le marché immobilier...