Cédit Agricole : 2000 à 2500 emplois supprimés en 2012 ?

  • A
  • A
Cédit Agricole : 2000 à 2500 emplois supprimés en 2012 ?
Partagez sur :

La banque devrait faire part de ses chiffres cet après-midi...

Après BNP Paribas et Société Générale, les suppressions d'emplois se précisent au Crédit agricole. Après des rumeurs observées hier sur les marchés, plusieurs sources citées par 'Les Echos' du jour affirment que le groupe annoncerait cet après-midi la suppression de 2.500 postes, dont l'essentiel dans la banque de financement et d'investissement, Crédit agricole CIB (Cacib). En France, ce sont environ 1.000 postes qui seront concernés, précisent ces sources, ce qui confirmerait les informations circulant depuis début novembre dans les salles de marché. Certains métiers seraient plus touchés que d'autres, notamment les matières premières, précise le quotidien économique. Dans le financement aéronautique, par contre, le Crédit Agricole compterait conserver sa place de leader mondial. De son côté, 'Le Figaro' du jour évoque un chiffre un peu moins élevé, de près de 2.000 suppressions de postes, dont plus du quart en France, où il n'y aurait pas de départs contraints. Cacib serait le pôle le plus touché avec 1.500 postes de moins, et le pôle crédit à la consommation et crédit-bail, subirait de son côté des coupes de quelque 500 postes, ajoute le quotidien... Crédit agricole CIB, qui emploie près 13.000 personnes dans le monde avait déjà subi une sévère cure d'amaigrissement en 2008 à la suite de la crise des crédits immobiliers " subprimes ". Face à la nouvelle crise qui frappe l'Europe, les principaux concurrents de la banque verte, BNP Paribas et Société Générale, réduisent elles aussi leurs effectifs : 1.676 postes seront supprimés d'ici à la fin 2012 chez BNP Paribas dans la banque de financement et d'investissement et la gestion d'actifs, dont 464 en France. Pour sa part, la Société Générale pourrait supprimer plus de 1.000 postes au terme de ses négociations en cours avec les partenaires sociaux. Ces plans s'inscrivent dans le cadre des mesures prises par les banques européennes pour réduire la voilure et se conformer aux nouvelles règles de l'autorité bancaire européenne, qui leur impose d'afficher un ratio d'engagements sur fonds propres durs (ratio Tier One) de 9% d'ici à juin 2012.