Cécile Duflot lance l'Observatoire des loyers

  • A
  • A
Cécile Duflot lance l'Observatoire des loyers
Partagez sur :

Il doit permettre de mieux orienter les politiques publiques en matières de logement...

Afin de mieux cibler les politiques publiques en matière de logement, Cécile Duflot a lancé vendredi la phase d'expérimentation de l'observatoire des loyers, à partir de 17 sites pilotes, répartis sur l'ensemble du territoire et présentant des caractéristiques différentes. Rassembler et homogénéiser les données Actuellement, faute de données homogènes, il n'existe pas de cartographie précise des loyers et il est donc difficile de procéder à des comparaisons entre les territoires. La soixantaine de départements dotés de dispositifs d'observation des loyers le sont à des échelles diverses : agglomérations, départements et régions. De plus, les sources et les méthodes utilisées ici et là sont très différentes, et les résultats rarement accompagnés des précautions d'emploi nécessaires. Un outil pour ajuster les politiques de logement "Disposer de données fiables sur les loyers permettra d'agir pour mieux modérer, et, éventuellement, faire baisser le niveau des loyers", explique le ministère dans un communiqué. Cette connaissance constituera également une aide dans la réflexion initiée sur la révision du zonage du dispositif de soutien à l'investissement locatif, et plus globalement sur l'articulation des zonages des politiques du logement", ajoute-t-il. Le dispositif "Duflot" qui remplacera le Scellier l'an prochain et qui vise à inciter les particuliers à investir dans l'immobilier neuf pour lutter contre la crise du logement, fixera des limites en matière de loyers. Ainsi, ils devront être inférieurs de 20% aux loyers du marché. Ces références seront justement établies par l'Observatoire. Les effets du dispositif seront évalués à l'été 2013, "afin de déterminer les modalités d'extension à l'ensemble du territoire dès la fin de l'année prochaine", précise le ministère.