Casino accuse Monoprix de faire grimper ses prix

  • A
  • A
Casino accuse Monoprix de faire grimper ses prix
Partagez sur :

Nouvel épisode dans le conflit avec les Galeries Lafayette...

Pas de pause dans le conflit qui oppose les Galeries Lafayette et Casino à propos de Monoprix... Les deux parties s'écharpent depuis le mois de janvier sur la valorisation de la part détenue par "les Galeries" dans leur filiale commune... Et le groupe stéphanois accuse désormais son co-actionnaire de gonfler les prix chez Monoprix pour "mieux valoriser sa part", selon les informations du 'Monde'. Les prix dans les rayons du magasin auraient ainsi bondi de 2,3% en l'espace de trois mois... De quoi déclencher la colère de Casino, qui "vient d'envoyer une mise en garde, sous la forme d'une lettre recommandée, datée du 17 avril, à Philippe Houzé, le président des Galeries Lafayette" et également président de Monoprix, révèle le quotidien. Casino écrit que cette hausse des prix a provoqué "l'essentiel de la croissance du résultat opérationnel courant" du premier trimestre, en hausse de plus de 20%. Dans sa lettre, Casino demande à Philippe Houzé de "prendre les dispositions nécessaires et de donner les instructions pour cesser de telles pratiques". "Ca n'est pas sérieux", répond un porte-parole des Galeries Lafayette, évoquant une "charge sans fondement". Casino avait confirmé fin mars avoir assigné en justice les Galeries Lafayette et leurs représentants au conseil d'administration de l'enseigne. Le conflit entre les deux distributeurs porte sur la prolongation d'un an, à partir du 1er avril, du mandat du président de Monoprix Philippe Houzé, alors qu'il devait initialement revenir à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino. Casino et les Galeries Lafayette détiennent chacun la moitié du capital de Monoprix et depuis le 1er janvier, les grands magasins peuvent exercer une option de vente de leur participation. Mais les discussions achoppent sur la valorisation de celle-ci et les Galeries Lafayette ont assigné Casino en justice sur ce volet du dossier. Le distributeur estime la valeur de la participation des Galeries Lafayette à 700 millions d'euros alors que les grands magasins la valorisent à 1,95 milliard.