Carrefour dit oui à l'offre de Gama au Brésil

  • A
  • A
Carrefour dit oui à l'offre de Gama au Brésil
Partagez sur :

Les administrateurs du distributeur ont, sans surprise, soutenu la proposition de créer le nouveau leader brésilien...

Le conseil d'administration de Carrefour a adopté une position officielle au sujet du projet de rapprochement de ses activités brésiliennes avec celles de Pao de Açucar (dit aussi CBD PDA) sous la houlette du fonds Gama. Sans aucune surprise, les administrateurs ont un avis favorable sur l'opération, car le rapprochement "serait créateur de valeur tant pour Carrefour que pour CBD et l'ensemble de leurs actionnaires" et considèrent "que, dans ces conditions, l'intérêt du projet doit permettre de dégager un consensus". Carrefour rappelle que la transaction "créerait un acteur de référence de la distribution brésilienne avec un chiffre d'affaires pro-forma estimé pour l'entité combinée supérieur à 30 Milliards d'Euros pour l'année 2011". La décision du conseil du distributeur française reste conditionnée à l'approbation par CBD de la proposition reçue de Gama et à l'approbation finale du conseil d'administration de la banque du développement brésilienne BNDES, qui finance une partie de l'opération. Le distributeur français a repris les estimations fournies la semaine dernière, évoquant des économies de l'ordre de 600 à 800 Millions d'Euros en année pleine en cas de rapprochement des deux entités. En outre, la fusion accroîtrait à 40% l'exposition de Carrefour aux marchés émergents. A aucun moment, le nom de Casino, qui détient plus de 43% du capital de CBD PDA, n'est cité dans le communiqué de Carrefour, qui souligne cependant que l'aval de CBD est nécessaire à la réussite de l'entreprise. Le président du groupe stéphanois, Jean-Charles Naouri, serait au Brésil dès aujourd'hui pour évoquer le projet avec le patron de la BNDES. Il l'avait estimé la semaine dernière illégal au regard des accords existants entre son groupe et la famille Diniz, co-propriétaire de CBD PDA. Casino avait en effet été totalement écarté des discussions entre son partenaire brésilien et son rival français.