Carmat va pouvoir implanter son coeur artificiel sur l'homme

  • A
  • A
Carmat va pouvoir implanter son coeur artificiel sur l'homme
Partagez sur :

Le titre décolle à la Bourse de Paris...

C'est une avancée de taille pour le projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde... Son concepteur et développeur, le groupe Carmat, a obtenu l'autorisation de quatre centres de chirurgie cardiaque de renommée internationale en Belgique, en Pologne, en Slovénie et en Arabie Saoudite, pour effectuer les premières implantations humaines de son coeur, fait de composants électroniques et de matériaux microporeux. Comme un coeur naturel Dans une déclaration commune, les professeurs des établissements sélectionnés se déclarent "très heureux de partager (leur) expérience et (leurs) connaissances et de contribuer ainsi à ce projet extraordinaire. En effet, l'insuffisance cardiaque terminale est un problème de santé publique qui dépasse les frontières. Le coeur artificiel bioprothétique de Carmat constituerait une réelle innovation pour la communauté des spécialistes de l'insuffisance cardiaque. Nous sommes impatients d'effectuer ses premières implantations et d'analyser ses bienfaits potentiels pour nos patients." Cette prothèse fonctionne comme un coeur naturel, dont elle a d'ailleurs l'aspect. Sa mise au point est issue d'une longue collaboration entre les équipes médicales du professeur Alain Carpentier et des ingénieurs du groupe EADS, qui ont apporté leur savoir-faire issu de l'industrie aéronautique. Selon ses promoteurs, contrairement aux prothèses actuelles, ce coeur de nouvelle génération offre une véritable autonomie au patient et évite des effets secondaires sévères, comme la formation de caillots sanguins susceptibles de déclencher des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Evaluation de la bioprothèse Le Professeur Alain Carpentier, co-fondateur et directeur scientifique de Carmat s'est déclaré "très heureux d'apprendre que les responsables de ces départements prestigieux sont prêts à nous rejoindre pour l'évaluation de la bioprothèse Carmat. Leur qualité d'experts reconnus du domaine leur permettra d'apprécier directement les caractéristiques uniques et les remarquables performances de cette prothèse." Le processus de sélection des patients et la formation des équipes de chirurgiens et de médecins sont en cours dans ces quatre pays. Les implantations pourraient débuter dès la fin du processus de formation. Carmat espère recevoir d'autres autorisations dans un futur proche, notamment en France (approbation de l'ANSM), et de la part d'autres pays. L'insuffisance cardiaque est la première cause de décès dans les pays développés. Seules 4.000 transplantations sont réalisées chaque année dans le monde pour quelque 100.000 patients en attente de greffe. La société Carmat est cotée en bourse sur Alternext depuis juillet 2010. Les investisseurs ont réagi favorablement à cette annonce, puisque le titre progressait de 25% peu après 10 heures.