Capacité de prêt "intacte" pour le FESF, selon François Baroin

  • A
  • A
Capacité de prêt "intacte" pour le FESF, selon François Baroin
Partagez sur :

Le ministre français a réagi à la dégradation du véhicule de financement européen par S&P hier soir...

Le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) "conserve intacte sa capacité de prêt, avec des moyens suffisants et garantis pour remplir l'ensemble de ses engagements présents et à venir". Le ministre français des finances, François Baroin, a réagi hier soir à la dégradation par l'agence Standard & Poor's de la notation financière de l'entité européenne de financement de "AAA" à "AA+". Il estime en conséquence qu'il n'y a "pas besoin d'agir sur le FESF actuellement". Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, est allé dans le même sens en rappelant que le Fonds disposait toujours de 440 Milliards d'Euros de capacités de financement, quelle que soit sa notation. S&P a pris cette décision après avoir abaissé les notes souveraines de plusieurs pays d'Europe continentale, dont les "AAA" français et autrichien. Mécaniquement, le FESF, garanti par les pays de la zone euro, notamment la France, se retrouve affaibli selon les critères de l'agence. La plupart des économistes soulignaient hier matin, dans le sillage de l'abaissement du "AAA" français en "AA+", que la notation du fonds serait rapidement affectée. Il faut cependant noter que les marchés ont plutôt bien réagi aux annonces, puisqu'ils ont terminé hier en hausse, ce qui tend à prouver que les investisseurs avaient déjà intégré un scenario adverse dans leurs projections. L'euro lui-même s'est fendu d'une progression face au billet vert. Après la dégradation du FESF, les places asiatiques n'ont pas cillé et poursuivent leur ascension ce matin. A Wall Street, les indices n'ont pas coté car la journée de lundi était fériée. La reprise aura lieu cet après-midi.