Candy Crush arrive à Wall Street

  • A
  • A
Candy Crush arrive à Wall Street
Partagez sur :

La valorisation globale du dossier pourrait atteindre 7,6 milliards de dollars...

King Digital Entertainment, le concepteur du jeu vidéo au succès planétaire Candy Crush, fait son arrivée en bourse ce mardi à Wall Street, sur le New York Stock Exchange (NYSE). La valorisation globale du dossier atteindra 7,1 milliards de dollars. King devra convaincre les investisseurs que son modèle est solide, alors que les revenus et résultats du groupe sont tout de même encore extrêmement dépendants de son jeu phare. Les opérateurs de Wall Street ont encore en mémoire l'introduction ratée de Zynga, qui avait perdu la moitié de sa valeur en bourse après une arrivée sur les marchés en 2011. King cotera sous le symbole "KING". Le groupe sera très largement suivi : les revenus ont certes plus que décuplé en 2013, mais ils reposent essentiellement sur le succès du principal jeu, très addictif, du groupe, qui constitue l'application gratuite la plus téléchargée sur iPhone et iPad l'an dernier. A lui seul, il représentait 78% de l'activité du quatrième trimestre. Bond en avant ? "Je pense que les banquiers ont valorisé l'opération de telle sorte que les investisseurs puisse bénéficier d'un bond en avant du titre dès le premier jour", a déclaré à Reuters Josef Schuster, le fondateur de IPOX Schuster, société d'études et de recherche sur les IPO. Toutefois, comme d'autres analystes, il se demande si King pourra maintenir son rythme soutenu de croissance et éviter le sort d'autres éditeurs de jeux tels que Zynga et Rovio, dont la performance reposait essentiellement sur un seul jeu. King a été fondé à Stockholm fin 2001, puis relocalisé à Londres et plus récemment à Dublin. Candy Crush Saga a été lancé en mars 2009 sur le site King.com, en avril 2011 sur Facebook et l'été suivant sur iOS et Android. Le groupe revendique désormais un réseau de 324 millions d'utilisateurs uniques mensuels. Il offre plus de 180 jeux exclusifs dans 14 langues sur son site et sur des plateformes mobiles.