Bull : le groupe informatique va bâtir le "cloud" de SFR

  • A
  • A
Bull : le groupe informatique va bâtir le "cloud" de SFR
Partagez sur :

SFR a trouvé un remplaçant à Dassault Systèmes pour mettre en place son offre de "cloud computing"...

SFR a trouvé un remplaçant à Dassault Systèmes pour mettre en place son offre de "cloud computing". Un mois après la défection de Dassault, c'est Bull qui vient d'être choisi pour ce projet par l'opérateur mobile, baptisé "Andromède", qui rivalisera avec celui d'Orange (France Télécom) et Thalès annoncé le 20 avril avec le soutien de l'Etat. Selon le communiqué commun publié par les deux groupes ce matin, l'Etat participera également au projet SFR/Bull à travers la Caisse des Dépôts (CDC). La nouvelle société sera dotée d'un capital de 225 Millions d'Euros, apporté par ses trois principaux actionnaires : SFR (47%), Bull (20%) et la CDC (33%), précisent les partenaires. Le projet prévoit en outre la création directe d'environ 400 nouveaux emplois. Le projet Andromède s'appuiera dans un premier temps sur les centres de données existants de SFR et Bull, répartis dans toute la France. De nouvelles infrastructures communes devraient voir le jour par la suite, selon le degré de succès de l'offre... Les premières offres commerciales seront lancées "dans les semaines à venir", selon SFR et Bull, et seront destinées à des clients professionnels : entreprises et administrations, PME et grandes organisations, qui se verront proposer une gamme de services de "cloud computing" sécurisés couvrant les besoins en ressources informatiques, des plus courants aux plus critiques. L'informatique en nuage, ou informatique dématérialisée, consiste à proposer aux usagers de déporter le stockage de leurs données et applications sur des serveurs distants gérés par un opérateur de télécoms. Cette pratique, qui rencontre un succès croissant, permet de désengorger les ordinateurs et serveurs de l'utilisateur, d'accéder aux données depuis n'importe quel lieu et de mutualiser les informations.