Budget 2014: la grogne monte du coté des policiers

  • A
  • A
Budget 2014: la grogne monte du coté des policiers
Partagez sur :

Ils dénoncent les économies prévues dans le projet de budget...

Plusieurs centaines de policiers ont manifesté mercredi aux abords de l'Assemblée nationale pour dénoncer le budget sécurité de 2014 et leur manque de moyens, rapporte l'agence de presse Reuters. Ils répondaient à l'appel du syndicat Alliance, qui a lancé une série d'actions depuis fin septembre, pour alerter des risques de ces restrictions financières. "Océan d'économies" Pour Alliance, c'est la réduction prévue dans le budget 2014 de l'Indemnité de sujétion spéciale de police (ISSP) qui "a mis le feu aux poudres", même s'il s'agit d'une "goutte d'eau dans un océan d'économies". Il s'agit d'une prime de risque attribuée depuis 1948 et qui pourrait être diminuée pour les élèves policiers. Son co�"t est estimé entre 100 et 200 euros par mois pour les agents concernés. La mesure prévue dans le projet de loi permettrait une économie d'environ 12 millions d'euros au ministère de l'Intérieur. Autre coup dur porté au pouvoir d'achat, estime le syndicat: le report du paiement du passage des gradés et Gardiens de la paix de catégorie C à B. Le paiement des points relatif au changement catégoriel va accuser un retard de neuf mois. Matériel vétuste Le syndicat réclame également des moyens supplémentaires pour remplacer leur équipement vieillissant, rappelant que 40% des locaux parisiens sont vétustes, que "les policiers effectuent leurs missions à bord de véhicules dont le compteur affiche entre 150.000 et 200.000 kilomètres" et que le parc informatique est totalement obsolète dans certains services. Pour calmer les tensions, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls avait annoncé au début du mois le déblocage de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie, ainsi que 10 millions supplémentaires pour les besoins immobiliers...