Bruxelles veut agir rapidement contre l'évasion fiscale

  • A
  • A
Bruxelles veut agir rapidement contre l'évasion fiscale
Partagez sur :

Un sommet européen

La Commission européenne a semble-t-il décidé de passer à la vitesse supérieure dans sa lutte contre l'évasion fiscale, sujet auquel elle consacrera un sommet le 22 mai prochain. Le thème devrait déjà être abordé aujourd'hui alors que les ministres des Finances sont toujours réunis à Bruxelles. Généraliser l'échange d'informations bancaires Dans une interview accordée au journal 'Le Figaro', le commissaire européen à la fiscalité, Algirdas Semeta indique qu'il soumettra une proposition législative cet été afin de "généraliser l'échange automatique d'information, en 2015 au plus tard et dans toute l'UE". L'Autriche, dernier résistant à la levée du secret bancaire, a réalisé quelques avancées. D'autant que le Luxembourg a récemment décidé de coopérer en appliquant la levée du secret bancaire à partir de 2015. De toute façon, "politiquement, il lui est difficile de rester en travers de la route", explique le Commissaire.  Vienne a ainsi assoupli sa position en se disant prête à négocier. Elle exige cependant que les accords bilatéraux qu'elle a passés avec la Suisse et le Liechtenstein soient pris en compte lors des négociations. Elle demande également que les échanges d'informations bancaires répondent aux critères de l'OCDE.