Bruxelles va imposer les panneaux solaires chinois à 47%

  • A
  • A
Bruxelles va imposer les panneaux solaires chinois à 47%
Partagez sur :

Des droits de douanes demandés à titre provisoire...

Bruxelles a donné son feu vert ce mercredi  à l'imposition à titre provisoire de lourds droits de douane sur les panneaux solaires importés de Chine. Ils atteindront 47% du prix des produits, et entreront en vigueur une fois que la Commission européenne aura publié la décision dans son Journal officiel. D'après deux responsables cités par l'agence Reuters, la proposition de Karel de Gucht, le commissaire européen au Commerce, a dont été approuvée mais de manière provisoire, en attendant la conclusion en décembre de l'enquête sur l'industrie chinoise des panneaux solaires. Karel de Gucht devrait en conséquence chercher à résoudre le contentieux par la négociation avec Pékin, avant l'expiration en décembre d'un délai qui conduirait, faute de solution, à confirmer l'imposition des droits de douane pour les cinq prochaines années. Mastodonte du secteur En Europe, le recours à l'énergie solaire a été fortement encouragé au début des années 2000 par les gouvernements, sous la forme d'aides publiques et incitations fiscales, mais le secteur a ensuite périclité, entraînant de nombreuses faillites, sous le double effet de la crise de la zone euro (qui a supprimé les aides des Etats au secteur) et de la concurrence des produits chinois à bas prix... En quelques années, la Chine est en effet devenue un mastodonte du secteur solaire, produisant actuellement environ 70% des panneaux solaires dans le monde, contre 40% en 2009, au point que le secteur souffre désormais d'une surcapacité de production au niveau mondial.