Bruxelles tente d'imposer à Google un compromis au niveau mondial

  • A
  • A
Bruxelles tente d'imposer à Google un compromis au niveau mondial
Partagez sur :

La situation se tend entre la Commission européenne et le géant internet, dans l'enquête pour abus de position dominante...

La situation se crispe entre Bruxelles et Google... La Commission européenne a indiqué ce mercredi qu'elle allait tenter de régler son enquête, qui vise le géant américain pour abus de position dominante, en obtenant des concessions au niveau mondial. "Nous allons chercher des solutions au niveau mondial, ce ne serait pas très utile d'obtenir des solutions au niveau européen", a souligné Joaquin Almunia, le commissaire européen à la concurrence. Le travail continue Les deux parties avaient pourtant fait état d'avancées dans les discussions mardi, en annonçant avoir trouvé "un terrain d'entente". Le porte-parole de Google, Al Vernay, s'est contenté de répondre en affirmant que l'entreprise allait "continuer à travailler en coopération avec la Commission européenne". Abus de position dominante Google est soupçonné d'avoir favorisé, au sein de son moteur de recherche, ses propres services au détriment des autres et d'avoir copié des contenus d'autres sites sans leur autorisation, notamment des avis d'internautes sur des restaurants et des loisirs. Les soupçons concernent aussi des contrats publicitaires qui empêcheraient les concurrents de Google de signer des accords similaires.