Bruxelles pourrait taxer lourdement les panneaux solaires chinois

  • A
  • A
Bruxelles pourrait taxer lourdement les panneaux solaires chinois
Partagez sur :

Alors que l'industrie européenne est mal en point...

La Commission européenne s'apprêterait à réagir, alors que l'industrie solaire européenne est mal en point en raison de la crise économique et de la concurrence chinoise... Selon des sources citées par l'agence 'Reuters', Karel de Gucht, le commissaire au Commerce, pourrait proposer cette semaine, sans doute mercredi, d'imposer de lourdes taxes sur les panneaux solaires importés de Chine. Ces taxes pourraient atteindre 50% de la valeur du produit, et seraient imposées rapidement, de manière provisoire, en attendant la conclusion en décembre de l'enquête sur l'industrie chinoise des panneaux solaires. Mastodonte du secteur En Europe, le recours à l'énergie solaire a été fortement encouragé au début des années 2000 par les gouvernements, sous la forme d'aides publiques et incitations fiscales, mais le secteur a ensuite périclité, entraînant de nombreuses faillites, sous le double effet de la crise de la zone euro (qui a supprimé les aides des Etats au secteur) et de la concurrence des produits chinois à bas prix... En quelques années, la Chine est en effet devenue un mastodonte du secteur solaire, produisant actuellement environ 70% des panneaux solaires dans le monde, contre 40% en 2009, au point que le secteur souffre désormais d'une surcapacité de production au niveau mondial. Les Etats-Unis, confrontés eux aussi au même problème, ont déjà réagi en imposant depuis 2011 des taxes douanières importantes aux panneaux solaires chinois, pouvant atteindre jusqu'à 250% sur certains produits.