"Bruxelles n'a pas vu venir la crise, peut-être ne voit-elle pas la reprise"

  • A
  • A
"Bruxelles n'a pas vu venir la crise, peut-être ne voit-elle pas la reprise"
Partagez sur :

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac a laissé entendre ce matin que la Commission européenne pourrait se tromper sur les prévisions de croissance...

Le gouvernement ne compte pas revoir ses prévisions de croissance et de réduction du déficit pour 2013, malgré l'avertissement lancé mercredi par la Commission européenne. Paris vise toujours une croissance à +0,8% en 2013 "La France tiendra ses engagements, notamment en matière de réduction du déficit public et la Commission tient (...) insuffisamment compte de la loi de finances initiale 2013 déjà votée à l'Assemblée et examinée au Sénat la semaine prochaine", a estimé ce matin le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, au micro d'Europe 1. Le gouvernement vise une croissance de 0,8% l'an prochain, alors que Bruxelles vise un PIB à seulement +0,4%, comme le Fonds monétaire international. Du côté de la réduction du déficit, l'exécutif européen estime que Paris atteindra son objectif de 3% du PIB en 2014 seulement, et à condition que la croissance atteigne les 1,2%. La Commission européenne manque-t-elle de lucidité? "Je tiens à rappeler que la même commission n'avait absolument pas vu venir la crise en 2008, peut-être peut-on penser qu'elle ne voit pas venir la reprise", a ajouté le ministre.