Bruxelles inflige une amende record de 1,47 MdsE pour une affaire d'entente sur les prix

  • A
  • A
Bruxelles inflige une amende record de 1,47 MdsE pour une affaire d'entente sur les prix
Partagez sur :

Elle concerne le secteur des tubes cathodiques pour téléviseurs et écrans d'ordinateur.

La Commission européenne a infligé mercredi des amendes d'un montant global record de 1,47 milliard d'euros à sept entreprises reconnues coupables de s'être entendues pendant près de 10 ans sur les prix des tubes cathodiques pour téléviseurs et écrans d'ordinateur. Philips, Panasonic, Samsung et LG sanctionnés Le groupe néerlandais Philips Electronics devra ainsi s'acquitter de 313,4 millions d'euros d'amende, le sud-coréen LG Electronics de 295,6 millions et le japonais Panasonic de 157,5 millions. Les autorités communautaires ont également sanctionné Technicolor, qui devra débourser 38,6 millions, le japonais Toshiba (28 millions) et le sud-coréen Samsung SDI (150,8 millions), ainsi que deux coentreprises de Panasonic. Pendant près de dix ans, entre 1996 et 2006, ces entreprises ont fixé les prix, se sont partagés les marchés et répartis les clients. La première entente portait sur les tubes couleur pour téléviseurs, la seconde sur les tubes couleur pour écrans d'ordinateur. Amendes réduites pour les entreprises qui ont coopéré Les ententes avaient une portée mondiale. Les infractions constatées par la Commission couvrent donc l'ensemble de l'Espace économique européen. Chunghwa, LG Electronics, Philips et Samsung SDI ont participé aux deux ententes, tandis que Panasonic, Toshiba, MTPD (actuellement filiale de Panasonic) et Technicolor (anciennement Thomson) n'ont participé qu'à l'entente sur les tubes pour téléviseurs. Chunghwa, qui a été la première entreprise à révéler l'existence des ententes à la Commission, a bénéficié d'une immunité totale d'amendes dans les deux dossiers, en vertu de la communication de la Commission sur la clémence de 2006. D'autres entreprises ont vu leurs amendes réduites pour avoir coopéré à l'enquête dans le cadre du programme de clémence de la Commission.