Bruxelles envisage de limiter davantage les bonus bancaires

  • A
  • A
Bruxelles envisage de limiter davantage les bonus bancaires
Partagez sur :

Michel Barnier, commissaire au marché intérieur envisage de fixer des ratios maximums entre rémunération fixe et variable ou entre salaire minimum et maximum dans l'entreprise...

La Commission européenne envisage de durcir les sanctions à l'égard des banques qui ne respectent pas la modération des bonus payés à leurs dirigeants. "Si les banques ne sont pas capables de s'auto-discipliner en ce qui concerne les bonus, alors nous devons agir", a confié le commissaire européen au marché intérieur Michel Barnier dans une interview accordée à l'agence Reuters, en marge d'une visite à la City de Londres. Il réfléchirait notamment à fixer des ratios maximums entre rémunération fixe et variable ou entre salaire minimum et maximum dans l'entreprise. A l'heure actuelle, la réglementation prévoit seulement qu'une partie importante des bonus bancaires soient payés de manière différée afin de s'assurer que les décisions des dirigeants des banques ne soient pas trop orientées sur le court terme. Cette nouvelle mesure s'ajouterait à un arsenal en cours de finalisation destiné à gérer de manière ordonnée les faillites bancaires. Arsenal qui comprend notamment la possibilité pour les créanciers des banques de supporter des pertes aux côtés des actionnaires lorsqu'un établissement se retrouve en faillite, afin de limiter le poids financier qui sera supporté par les contribuables. Le texte prévoit également d'interdire certaines activités bancaires en cas de crise, d'interdire le versement de dividendes ou encore la possibilité de se défaire des dirigeants d'une banque en difficulté.